OTAKE, voilà un nom...

En tournée depuis plusieurs mois avec leur nouveau spectacle «OTAKE», c’est à l’occasion du très beau festival du château, le 21 juillet dernier, dans la ville de Solliès-Pont, que les très sympathiques Eric Carrière et Francis Ginibre ont posé leurs valises. Dans une ambiance à leur image, chaleureuse et détendue, ils ont accepté d’échanger avec moi avant leur entrée en scène. Rencontre.

«OTAKE», voilà un nom très révélateur de cet infatigable duo comique.

En tournée depuis le début de l’année, fraîchement sortis du festival d’Avignon, Les Chevaliers du Fiel prennent à nouveau la route vers une dizaine de dates estivales.

Lorsque vous les rencontrez, ils ont immédiatement ce mot gentil, cette disponibilité , et ce capital sympathie qui transparaît si bien au travers de leurs spectacles.

Admirative, lorsque je tente de découvrir leur secret face à ce rythme effréné, ils me répondent tout naturellement et sans la moindre hésitation;  » La passion, l’énergie, l’amour du public ! »

Un public qui les aime en effet, indéniablement. Partout, à chacun de leur passage, se déplacent les foules, et se remplissent les plus grandes salles. Alors que ressent – on face à un tel impact ? De l’excitation ? De la pression ? Peut-être un mélange des deux… »Avant tout un très grand bonheur ! «  me répondront – ils en chœur, avant de reprendre,  » On est tellement heureux de voir que notre travail plaît, tout simplement .« 

Ce soir, c’est devant le public Solliès-Pontois qu’ils viendront présenter le tout dernier fruit de leur travail. Il s’appelle «OTAKE», et ils en sont fiers.

Un spectacle riche à la fois de surprises, et de retrouvailles avec les emblématiques personnages qui ont fait leur succès.  » Ce spectacle est composé de 60 % de nouveautés . On y retrouve aussi quelques personnages auxquels nous sommes particulièrement attachés, et que les gens attendent . « 

Parmi euxParmi eux, le très célèbre Jean-Paul André, affublé de son K-way jaune, interprète du tube « La Simca 1000 ».  » Jean-Paul André est là depuis le début !  » Un personnage phare , et immanquable.

Les employés municipaux, accompagnés de leurs feuilles et leurs râteaux, viendront également exprimer leurs revendications.

Forts de leurs sketchs cultes, Les Chevaliers du Fiel ne manquent pas de se renouveler.  » On essaye de varier le plus possible. On alterne généralement pièce de théâtre, spectacle…Avant de présenter OTAKE, nous avons joué notre nouvelle pièce , Noël d’enfer . « 

Un rythme soutenu donc, également en terme d’écriture. Eric Carrière, l’auteur, explique « J’écris en général deux à trois heures par jour pendant deux mois. Ensuite ça se rode environ pendant encore deux /trois mois. Il faut à peu près un an pour que cela soit vraiment abouti « 

Depuis leur rencontre, et leurs premiers pas dans le monde du spectacle, Eric Carrière et Francis Ginibre n’ont pas eu à regretter un seul instant leur choix . Le secret de leur réussite ? Le talent bien-sûr , le travail évidemment…Pour eux, c’est avant tout une affaire de sincérité.  » C’est un métier ou l’on ne peut pas tricher. Si l’on n’est pas sincère dans ce que l’on fait, tout peut s’arrêter très vite . « 
Une passion véritable et dévorante
Une passion véritable, et dévorante qui les réunira en 1980.

Eric est alors étudiant en sociologie, Francis diplômé des Beaux-arts. C’est autour d’un « premier spectacle humoristique et musical » que leurs talents s’unissent. Une union qui débutera dans une cave-spectacle de Toulouse, leur ville d’origine, bravera les difficultés, s’épanouira d’année en année, donnera naissance à nombre de succès, jusqu’à la consécration qu’on lui connaît.

Aujourd’hui, Les chevaliers du Fiel sont heureux bien-sûr, mais aussi reconnaissants.  » Si nous avons choisi la scène, c’est par élimination. Aucun autre métier ne nous tentait. Le public a décidé que l’on pouvait continuer, et c’est grâce à lui que nous sommes là . « 

Au sommet de leur gloire, Les Chevaliers du Fiel restent humbles, conscients des obstacles ayant jalonnés leur parcours, forts de les avoir vaincus. Leur réussite n’en est que plus savoureuse.

Cultivant cet échange d’amour avec leur public, nous nous apprêtons ce soir à vivre une communion exceptionnelle, dans une ambiance rythmée, survoltée et hilarante.

A Solliès-Pont comme ailleurs

A Solliès-Pont comme ailleurs, les gens se sont déplacés en masse pour ces deux irrésistibles acolytes, et les attendent avec une vive impatience.

Un enthousiasme largement partagé par Les Chevaliers du Fiel.  » Ahhhh Solliès-Pont! La capitale de la FIGUE!  » clament t’ils gaiement.

L’occasion pour nous de plaisanter autour de la traditionnelle fête du village mettant à l’honneur ce fruit succulent, emblème du bassin méditerranéen. Je me risque même à une petite boutade qui de prime abord, passera inaperçue : « Je suis Miss Figue! « , avant de soulever entre deux rires, l’interrogation D’Eric et Francis…  » Tu es Miss Figue, vraiment? « , ce à quoi je répondrai :  » Non, non…C’est mon humour à moi…« 

La concurrence est rude face à ces deux monstres sacrés, qui cependant attendris, relèvent avec bienveillance ce trait d’autodérision.

La concurrence est rude..

Solliès-Pont, c’est aussi pour eux le souvenir de tournées estivales, témoins de leur succès montant. C’est avec un brin de nostalgie et d’émotion dans la voix qu’ils se remémorent… « Nous sommes déjà venus ici avec les tournées Var-Matin, dans les années 90. De très beaux souvenirs. On est super contents de revenir jouer ici.»

Dans le cadre idyllique du Château de Solliès-Pont, Les Chevaliers du Fiel s’apprêtent, une fois encore, à régaler leurs fans.

Au bout de deux heures de rigolade ininterrompue, c’est couronnés de l’ovation de leur public, qu’ils repartiront sillonner les routes de France.

A l’issue de ces quelques dates estivales, ils s’accorderont une pause bien méritée au mois d’août…Mais pas trop longue!  » Dès le mois de Septembre, on attaque avec un nouveau spectacle, suivi d’une tournée en Novembre. Le cinéma sera aussi au rendez-vous . « 

Solliès-Pont et son Château, risquent fort d’être imprégnés longtemps des éclats de rires auxquels ils ont assistés ce soir là. Un ressourçant voyage au cœur de l’humour et du partage.

Les Chevaliers du Fiel, indiscutablement, forment un duo exceptionnel de talent, convivial et désopilant, dont la popularité ne fait plus aucun doute.

Prochain rendez-vous régional avec Eric Carrière et Francis Ginibre, le 03 mars 2017 au Zénith Toulon, pour la représentation de leur pièce « Noel d’enfer ».

http://www.cibiwai.com/calendrier/chevaliers-fiel-noel-denfer-zenith-toulon/

Les-Chevaliers-du-Fiel-Noel-d'Enfer_030317G

Retrouvez toutes les photos du spectacle prises par Yann Etesse